Habillage_leco

Agenda Culturel

15/09/2017

Appels à candidature - 4e édition du concours de films-courts Ana maghribi(a) - jusqu'au 15 septembre

La 4e édition du concours de films-courts Ana maghribi(a) est lancée !

Tu as moins de 30 ans ? jusqu'au 15 septembre, dépose ta vidéo sur le sujet « Vivre la ville ensemble » et gagne jusqu’à 10 000 dirhams. Pour sa 4ème édition, le concours de films courts de l'Institut français du Maroc invite les jeunes à s'interroger sur leur rapport à la ville avec le thème "Vivre la ville ensemble"

Comment vivre ensemble dans la cité ? Que faire pour construire ensemble un lieu de vie partagé ? Comment imaginer la ville de demain ? Autant de pistes pour penser cet environnement en mutation, imaginer la ville idéale ou scruter nos villes telles qu'elles sont et réaliser des films documentaires ou de fiction.

Tu as moins de trente ans et tu aimes faire des vidéos ?

Exprime toi sur le thème "vivre la ville ensemble" en moins de 90 secondes, dans le format de ton choix et dépose ta vidéo à partir du 15 avril et jusqu'au 15 septembre 2017 sur le site :
www.concoursanamaghribi.org

Retrouve toutes les infos sur la page facebook du concours :
@Concours Ana Maghribi-a
6 prix à la clé !

Prix Spécial de l'Institut français du Maroc :
1 stage CultureLab de 10 jours au Festival International du Film de La Rochelle.

Prix du Jury :
Les gagnants recevront des chèques de 3 000 dhs à 10 000 dhs.
Prix du Public :
Une somme de 3 000 dhs sera versée au gagnant de la vidéo ayant récolté le plus de likes sur la plateforme. Les votes seront ouverts du 15 août au 25 septembre 2017.
Prix Société Générale Maroc :
Société Générale Maroc, partenaire de l'évènement, décernera son propre prix. Le gagnant se verra offrir 10 000 dhs.

Après Nabil Ayouch en 2014, Narjiss Nejjar en 2015 et Nour-Eddine Lakhmari en 2016, c'est au tour de l'actrice Latefa Ahrrare de présider le jury cette année qui réunira des personnalités de renom :

Hamid Aidouni, enseignant-chercheur à l'Université Abdelmalek Essaadi
Zhor Rehihil, conservatrice du Musée du Judaïsme Marocain et designer
Younes Lazrak, directeur général adjoint de JawJab
 Salima Saadi El Mandjra, architecte

 

16/09/2017

Exposition - "Noise on paper / Drunken masters" - Musée de la Fondation Abderrahman Slaoui - jusqu'au 16 septembre - Casablanca

Exposition "Noise on paper / Drunken masters" jusqu'au 16 septembre au Musée de la Fondation Abderrahman Slaoui, avec les artistes Mazen Kerbaj (Liban) et Hatem Imam (Liban).

Web : www.masnaa.org

 

16/09/2017

Exposition - «Tracés Nomades – Voyages à travers les écritures» - Dar Bellarj - jusqu’au 16 septembre - Marrakech

Dar Bellarj abrite l’exposition thématique «Tracés Nomades – Voyages à travers les écritures» jusqu’au 16 septembre. Proposée par Huda Smitshuijzen AbiFarès, de la Khatt Foundation à Amsterdam, l’exposition est une réflexion sur l’importance du rôle jouée par la typographie et les écritures à travers les âges.

 

17/09/2017

Festival TANJAzz - Thème "Les nouvelles voix du jazz" - Du 14 au 17 septembre 2017- Tanger

La 18ème édition de TANJAzz aura pour thème "Les nouvelles voix du jazz", du 14 au 17 septembre 2017.

Site Web : http://www.tanjazz.org

22/09/2017

Exposition "E-Mois" - Musée d'Art Contemporain Africain El Maaden - jusqu'au 22 septembre 2017- Marrakech

Le Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden (MACAAL) accueille « E-Mois », l’exposition inédite d’une collection qui emprunte un cheminement pictural autobiographique placé sous le prisme de l’émotion pour nous raconter son histoire et sa quête d’identité.

 

30/09/2017

Exposition - "Henry de Castries et le Maroc" - La galerie des Archives du Maroc - jusqu'au 30 septembre - Rabat

Exposition "Henry de Castries et le Maroc", du 11 mai au 30 septembre, à la galerie des Archives du Maroc

31/10/2017

Exposition - Or de l'Afrique - Parcours et destinées - Musée de Bank Al-Maghrib - jusqu'au 31 Octobre 2017 - Rabat

« Or de l’Afrique : Parcours et destinées » qui retrace la longue et riche histoire des relations culturelles et commerciales entre le Maroc et l’Afrique sub-saharienne à travers les échanges reposant sur l’or. Depuis son extraction à sa destination finale – la frappe monétaire - en passant par le négoce caravanier, l’exposition replace le Maroc au cœur de l’histoire de l’Afrique.

 

Entrée libre

 

13/11/2017

Exposition- "L’Entre-monde ou la Symbolique de l'arbre dans l’œuvre de Farid Belkahia" - Musée Mathaf Farid Belhahia - jusqu'au 13 Novembre 2017 - Marrakech

Exposition "L’Entre-monde ou la Symbolique de l'arbre dans l’œuvre de Farid Belkahia", jusqu'au 13 Novembre 2017 Marrakech.

18/12/2017

En visite à Paris, les expos évènements à ne pas rater tout au long de l’année

L’année 2017 s’annonce très riche en rendez-vous incontournables de grands maîtres de l’art, notamment à Paris qui accueillera, au Musée du Louvre, une exposition de Vermeer ou encore de Valentin de Boulogne. Autre évènement à ne pas rater de par sa rareté, la rétrospective de Rodin qui se tiendra au Grand Palais. Parmi les expositions en cours ou à venir, une pléiade de manifestations artistiques explorent l’art et la culture d’Afrique. Le continent, qui a cette année encore le vent en poupe, s’invite à l’Institut du monde arabe, à la Fondation Louis Vuitton ou encore au Musée Quai Branly Jacques Chirac. Qu’il s’agisse d’art ancien, contemporain ou moderne, les passionnés pourront également découvrir de nombreux chef-d’œuvre au Guggenheim de Bilbao ou encore à la Royal Academy de Londres sans oublier l’évènement marquant les 100 ans de De Stijl (Le style) qui ne manquera pas de ravir les mordus d’art néerlandais dans plusieurs villes européennes.

 

 

expos_paris_2_053.jpg

(Source: Johannes Vermeer)

■ «Vermeer et les maîtres de la peinture de genre»

Organisée en partenariat avec la National Gallery of Ireland et la National Gallery of Art de Washington, cette exposition évènement réunit, pour la première fois à Paris depuis 1966, douze tableaux de Vermeer (1632-1675), soit un tiers de son œuvre. L’exposition explore le réseau fascinant des relations qu’il a entretenues avec les autres grands peintres du Siècle d’or à l’image de Gérard Dou, Gerard ter Borch, Jan Steen, Pieter de Hooch, Gabriel Metsu, Caspar Netscher ou encore Frans van Mieris.

Musée du Louvre jusqu’au 22 mai

 

■ «Valentin de Boulogne. Réinventer Caravage»

Considéré comme le plus brillant des peintres à la suite de Caravage et comme l’un des plus grands artistes français, Valentin de Boulogne (1591-1632) passa  l’essentiel de sa carrière à Rome, où il reçut de prestigieuses commandes des papes; son œuvre fut aussi collectionnée par les puissants, au premier rang desquels figurent Mazarin et Louis XIV, et servit de modèle tout au long du 19e siècle à des maîtres aussi différents que David ou Courbet. Le Louvre possède la plus riche collection au monde de l’artiste.

Musée du Louvre jusqu’au 22 mai

expos_paris_3_053.jpg

(source: Musée du Quai Branly)

■ «L’Afrique des routes»

Cette exposition, qui vient d’ouvrir ses portes le 31 janvier, invite le public à découvrir des sculptures, pièces d’orfèvrerie ou d’ivoire, peintures et autres objets. Remontant au cinquième millénaire avant notre ère à nos jours, cet évènement évoque ainsi les routes, fluviales, terrestres ou maritimes qui ont contribué à la circulation et aux contacts des hommes, des matériaux et des œuvres. De l’art rupestre du Sahara aux porcelaines chinoises de Madagascar en passant par des œuvres contemporaines, c’est le portrait d’un continent au cœur de l’histoire globale qui y est dressé.

Musée du Quai Branly Jacques Chirac jusqu’au 19 novembre

expos_paris_4_053.jpg

(Source: RmnGP2017)

■ «Rodin. L’exposition du centenaire»

Auguste Rodin (1840-1917) est considéré comme l’un des pères de la sculpture moderne.
Avant Braque, Picasso, Matisse et tant d’autres, il intègre «l’accident» dans son travail et invente l’œuvre non finie, la figure partielle, l’assemblage et le collage. À l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie.

Grand Palais jusqu’au 31 juillet

 

expos_paris_5_053.jpg

Source: Aïda Mulumeh)

■ «Trésors de l’islam en Afrique-De Tombouctou à Zanzibar»

Du Maroc au Sénégal, en passant par l’Ethiopie, le Mali, le Kenya et bien d’autres, l’exposition retrace 13 siècles d’histoire et d’échanges culturels et spirituels à travers l’art, l’archéologie, l’architecture ou encore les rituels. Cette exposition inédite est une première qui réunit sur 1.100 m2 près de 300 œuvres multidisciplinaires pour témoigner de la richesse artistique et culturelle de la pratique de l’islam en Afrique subsaharienne.

Institut du monde arabe jusqu’au 30 juillet

 

expos_paris_6_053.jpg

(Source: MNPP)

■ «Olga Picasso»

Un pan de la vie de Picasso s’expose ce printemps à Paris. Cet évènement culturel s’intéresse à la relation de l’artiste avec Olga, sa première femme. Danseuse, faisant partie de la troupe des Ballets russes, elle est le modèle par excellence de sa période classique. A travers une riche sélection de peintures, dessins, archives écrites et photographiques, l’exposition se déploiera sur deux étages du musée, soit environ 760 m2.
Musée national Picasso-Paris jusqu’au 3 septembre

 

■ «Art/Afrique, le nouvel Atelier»  

Cette exposition constitue un panorama de la création récente de l’Afrique subsaharienne à l’Afrique du Sud à travers 3 axes. Le premier intitulé «Les Initiés» met en lumière un choix d’œuvres de la collection d’art africain de Jean Pigozzi (1989-2009), à travers une collection réunissant des œuvres de Chéri Samba, Seydou Keita ou encore Barthélémy Toguo. Le deuxième axe, «Etre là», s’intéresse  à l’Afrique du Sud, et présente les œuvres de 15 artistes de 3 générations différentes. Le dernier volet, «L’Afrique dans la collection Louis Vuitton», explore, au-delà du continent africain, l’œuvre d’artistes afro-américains, ou travaillant hors de leur pays d’origine.

Fondation Louis Vuitton jusqu’au 28 août

                                                                           

A découvrir dans d’autres villes…

expos_paris_7_053.jpg

(Source: Jackson Pollock)

■ «Abstract expressionism»

L’expressionnisme abstrait est le fruit de l’expérience commune d’une série d’artistes qui vivaient à New York en 1940 et qui, alors même qu’ils étaient amis et compagnons, avaient tous un style à part entière. Contrairement à ce qui s’était produit pour les précédents mouvements des cubisme et surréalisme, l’expressionnisme abstrait ne semblait pas adopter une formule figée. Cette diversité mit à l’honneur la liberté d’expression individuelle et artistique de chacun d’entre eux. Cette exposition comprend des chefs-d’œuvre de Pollock, Rothko, De Kooning, Gorky…

Guggenheim Bilbao jusqu’au 4 juin

 

expos_paris_9_053.jpg

(Source: Pierre et Gilles)

■ «Pierre et Gilles»

L’Univers pop haut en couleurs des deux photographes français s’invite à Bruxelles. Entre photographie et peinture, leur art singulier se nourrit de culture populaire en mettant en scène des personnalités du monde de la musique, du cinéma, de la mode… mais aussi des d’illustres inconnus dont ils se plaisent à magnifier l’image. Leurs portraits, et même leurs autoportraits, plongent ces sujets dans une iconographie mythologique, biblique ou encore féérique. De Lagerfeld à Gaultier, Gainsbourg, Stromae ou encore Madonna sont passés devant leur objectif.  

Musée d’Ixelles à Bruxelles jusqu’au 14 mai

 

expos_paris_8_053.jpg

(Source: Grant Wood)

■ «America After the fall: Painting in the 1930’s»

L’exposition évènement présente l’art aux Etats-Unis de 1929 à la Seconde Guerre mondiale. Les artistes ont alors rapidement réagit au changement économique et social de l’époque produisant parmi les œuvres les plus emblématiques du XXe siècle, dont près d’une cinquantaine sera exposée à Londres. Une sélection de tableaux rarement vu ensemble, dont American Gothic de Grant Wood qui fait à peine sa deuxième sortie hors Etats-Unis en Europe après avoir été exposé au Musée de l’Orangerie à Paris. Les natures mortes de Georgia O’JKeefe, l’évocation de la communauté des Shakers chez Charles Sheeler ou encore le néo-cubisme de Stuart Davis sont à découvrir.

Royal Academy of Arts à Londres jusqu’au 4 juin

 

expos_paris_10_053.jpg

(Source: Piet Mondrian)

■ «Piet Mondrian: Une rétrospective»

LE Musée municipal de La Haye abrite, dans le cadre du 100e anniversaire du mouvement De Stijl, une rétrospective de l’œuvre de Piet Mondrian (1872-1944). Riche de plus de 300 œuvres de l’artiste, cet évènement est l’occasion de parcourir toutes les époques du peintre néerlandais, depuis les premiers paysages réalistes jusqu’aux célèbres compositions abstraites. Pour rappel, cette institution détient le fonds mondial le plus important d’œuvres de l’artiste.

Gemeentemuseum de La Haye
du 3 juin au 24 septembre

 

18/12/2017

Exposition - "Splendeurs Saâhadiennes" du photographe Xavier Salmon - Palais Badii - jusqu'au 18 décembre

Exposition "Splendeurs Saâhadiennes est une exposition des photographies de Xavier Salmon, jusqu'au 18 décembre 2017, au Palais Badii

 

Cette exposition est illustrée par des photographies de Xavier Salmon auteur du livre « Marrakech splendeurs saâdiennes 1550-1650 » et présente de rares éléments lapidaires issus du palais: des chapiteaux de colonnes, des zelliges. A cette occasion la Maison de la Photographie publie : « Le palais Badii et son temps » 

 

Organisé par la Maison de la Photographie et le musée de Mouassine en partenariat avec la Délégation du Ministère de la Culture et de la Communication.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc